Archive for the 'sécurité' Category

Août 04 2008

[sécurité] le « petit chimiste » suite …

Published by under sécurité

Il y a déjà quelques temps j’avais écrit un billet sur un site reprenant des extraits de vieilles revues de vulgarisation scientifique des années 50 (du XXe siècle évidemment 😉 ). On pouvait ainsi y lire un article sur le labo du petit chimiste ou comment s’équiper pour faire de la chimie à la maison.

En ces temps (heureux ?), protection et sécurité, ne préoccupaient pas vraiment le scientifique (bien que n’étant pas vraiment de cette époque, je me souviens avec un frémissement uniquement rétrospectif – du moins je l’espère – de la manipulation des solvants organiques, benzène et autres, au laboratoire …). A notre époque le balancier est reparti (loin, trop loin ?) et le principe de précaution nous oblige à pratiquer une chimie parfois un peu trop aseptisée (que d’enseignants en viennent à remplacer un labo par un visionnage d’une cassette de « c’est pas sorcier » !)

Il est vrai que le n’importe quoi ne peut jamais remplacer le rien. A ce sujet je vous livre cette illustration reprise sur le site Modern Mechanix cité plus haut. L’article intitulé Fun with Halogens nous explique quelques réactions amusantes à pratiquer sur les halogènes et leurs dérivés (à la maison, bien entendu 😯 ). On y trouve cette photo. Qu’en pensez-vous ? (utilisez les commentaires)

tae-07-08.jpg

PS : Peut-être suis-je trompé par une perspective peu évidente ?

convert this post to pdf.
Tags: , ,

4 responses so far

Mar 20 2008

[labo/ressources] Labo de chimie et sécurité …

Published by under laboratoire,sécurité

Nul n’est sensé ignorer la loi mais encore faudrait-il savoir où chercher l’article de loi qui nous concerne.

En tant que professeurs de chimie nous sommes dans une situation pas toujours enviable. Notre responsabilité est engagée (jusqu’à quel point ?) dans notre activité professionnelle et à double titre … sécurité des élèves et protection de l’environnement.

secu-04-08.jpgJe ne sais pas comment ça se passe ailleurs, mais en Belgique le flou artistique existe, les directives officielles pour l’enseignement sont quasiment inexistantes, les autres sources d’information sont parcellaires et disséminées un peu partout et les articles de loi ne sont guère lisibles pour un non-juriste.

Donc, voici une (trop ?) petite compilation d’informations …

Cet article sera mis à jour régulièrement et accessible par la page ressources. Si vous constatez un lien brisé, faites-le moi savoir. Merci.

convert this post to pdf.
Tags: ,

No responses yet

Sep 04 2007

Pile + laine de fer … ça va chauffer !

Published by under la matière,sécurité

L’année débute. Vous rencontrez pour la première fois des élèves sensés posséder un bagage scientifique. Comment faire connaissance … eux, vous, la chimie et les sciences en général ?

Prenez une pile 9V (une pile plate 4,5V marcherait aussi), de la laine de fer utilisée par les ménagères n’ayant pas encore adopté les nouveaux matériaux top performants. Frottez délicatement/légèrement la laine de fer sur les pôles de la piles  … des étincelles apparaissent et, avec un peu de chance 😉 la laine s’enflamme.

A partir de cette situation  susceptible d’éveiller l’attention et surtout les questions, vous allez pouvoir tester 

  • la qualité de l’observation
  • la pertinence des questions
  • et des explications (hypothèses …)

pile-paille-fer-04-09.jpg

 Attention cependant … l’incendie n’est pas loin et les conditions élémentaires de sécurité doivent être prises

Cette petite manipulation aisée  est source de multiples prolongements

  • structure atomique et modèle des métaux
  • la réaction de combustion
  • l’effet joule
  • les court-circuits
  • le fonctionnement d’une ampoule
  • déchets ménagers et tri pour éviter un accident

Voici une série de liens intéressants qui vous permettront d’élaborer une séquence d’apprentissage adaptée

(Les liens ci-dessus ont été accédés le 3/09/2007)

convert this post to pdf.
Tags: , , , ,

No responses yet

Sep 01 2007

à propos de vitriol et d’acide sulfurique …

Published by under acide-base,sécurité

Enfin ! enfin ! saluons la justice de notre pays, elle devient presque étonnante. En quinze jours, elle a rendu deux arrêts surprenants.
Elle a condamné à un an de prison une jeune furie qui avait ravagé avec du vitriol le visage de sa rivale.
Puis, huit jours plus tard, elle a frappé de la même peine un mari, complaisant d’abord, jaloux ensuite, qui avait logé une balle de revolver dans le ventre de son concurrent heureux. (Maupassant)

Le vitriol, ancien nom de l’acide sulfurique, est apparu ici ou là dans la littérature ou le cinéma comme l’arme ultime de la vengeance des amants trompés après avoir nourri les phantasmes des alchimistes.

Dans Annals of the MBC – vol. 4 – n* 4 – December 1991, on trouve ceci

En quoi le vitriol diffère-t-il de l’acide sulfurique pur ?

L’acide sulfurique pur de formule chimique H2S04 se présente sous la forme d’un liquide incolore, inodore, de consistance sirupeuse. En revanche, le vitriol ou acide sulfurique impur ou Oléum résulte de la dissociation partielle de H2S04en eau et en trioxyde de soufre selon la formule

H2S04 => H20 + SO3

Le trioxyde de soufre (SO3) est un corps chimique particulièrement visqueux et adhérent qui constitue un véritable support gélatineux de l’acide sulfurique.
Au XVIe et XVIIesiècle, il n’existait pas un vitriol, mais plusieurs. En fait, le terme vitriol qualifiait un composé chimique dont la constitution incluait le radical sulfate ou sel d’acide sulfurique. Les vitrioleries préparaient ainsi artisanalement avec des moyens de fortune:

  • le vitriol bleu ou de chypre (sulfate de cuivre)
  • le vitriol vert ou martial (sulfate de fer)
  • le vitriol blanc (sulfate de zinc)
  • l’huile dé vitriol ou vitriol (sulfate d’anhydride associé à l’acide sulfurique).

Au cours du temps, le mot vitriol devint inusité car les progrès technologiques permirent la synthèse d’acide sulfurique pur, l’acide sulfurique impur prenant le nom d’Oléum.
Les oléums sont des liquides denses et visqueux rappelant l’huile colorés en brun qui émettent à température ambiante des fumées blanchâtres et lourdes, d’odeur piquante et pénétrante. En plus de ses propriétés acides, l’acide sulfurique est un agent essentiellement déshydratant.

Pour en savoir plus sur l’acide sulfurique, ses brûlures … c’est ici

convert this post to pdf.
Tags: ,

No responses yet

Août 26 2007

A propos d’acide picrique …

Published by under sécurité,thermodynamique

Il y a peu, la découverte de flacons d’acide picrique  au fond des armoires de laboratoires de chimie a retenti (j’exagère un peu) au propre comme au figuré dans le milieu scolaire belge et ailleurs .

Que faisait ce produit dans nos armoires ? Nul ne le sait vraiment. Il faut avouer que nos armoires recèlent parfois des « trésors » oubliés et dangereux et que rien n’est réellement fait par la Communauté Française pour régler ce problème … pas de directives véritablement claires, pas de mesures efficaces, pas d’aide financière à l’élimination des déchets …

L’acide picrique porte aussi le nom de trinitrophénol (produit apparenté au trinitrotoluène appelé aussi TNT) et , cristallisé, il peut exploser par simple friction ou élévation de température.

Ce produit (synthétisé en 1788 à partir d’acide nitrique et d’indigo riche en phénols) a d’abord été utilisé comme colorant jaune (?) et puis très vite la découverte de ses capacités explosives et des possibilités de stabilisation par Turpin  orientèrent son utilisation vers la fabrication d’explosifs . On peut aussi constater qu’en 1876, que Mr Eugène Curie dans un compte-rendus de l’académie des sciences préconisait l’utilisation de l’acide picrique dans le traitement des plaies.

L’acide picrique fut à l’origine d’une catastrophe en 1917 dans le port d’Halifax au Canada où, suite à une collision,  un navire transportant quelques tonnes d’acide picrique et d’autres joyeusetés du même style explosa provoquant la mort de 2000 personnes et plus de 9000 blessés (l’explosion la plus forte d’origine non atomique). (récit ici  et ici, reportage TV canadienne et film inspiré de l’événement).

ac-picrique-halifax.jpg

Alors que faire si on en trouve au fond d’une armoire ? Dans le n° de mars 2007,  le SIPPT belge (Service Interne de Prévention et de Protection au Travail) consacre un article à ce sujet explosif (téléchargement ici , voir pages  1 et 2) et explique la procédure à suivre (document équivalent sur le site du centre de crise)

Et pour le fun …

Pour en savoir plus : Guide des matériaux énergétiques

Tous les liens étaient accessibles le 26 août 2007. En cas de lien brisé, je dispose des documents pdf (enquête « le cristal jaune », guide des matériaux énergétiques) et je peux vous les envoyer.


Continue Reading »

convert this post to pdf.
Tags: , , ,

4 responses so far