Mar 29 2008

[ressources] La mole …

Publié par le 5:19 dans la matière,ressources

la moleJe ne sais pas si c’est comme ça partout mais la mole est une sorte de monstre du Loch Ness qui, continuellement émerge dans nos cours ou exercices, et qui, systématiquement provoque un frisson de terreur, d’incompréhension, de rejet (?) auprès de mes élèves (les plus jeunes surtout).

mole03-08.jpgEt pourtant, si vous donnez un cours de cuisine (non, la chimie ce n’est pas de la cuisine même si l’inverse est très à la mode), il va de soi que pour exprimer une quantité de matière « oeuf » vous ne parlerez pas en grammes mais en nombre d’oeufs et que si vous devez aller préalablement acheter ces oeufs dans une boutique vous les acheterez par boîte et non à la pièce. Faites travailler vos élèves sur des oeufs … pas de problème. Remplacez les oeufs par des entités chimiques et là plus rien ne va. Pourquoi ?

Une mole, qu’est-ce ? Une quantité de matière comprenant un certain nombre d’entités chimiques (6,02.1023, le nombre d’Avogadro) et dont la masse équivaut à la masse atomique relative (ou molaire) exprimée en gramme. Ce n’est donc rien qu’une boîte d’oeuf (il n’y en pas 6 dans la boîte car avec 6 on irait pas loin). et il n’est pas nécessaire de la peser puisque la masse vaut Ar ou Mr g.

Mais bon, facile à dire et pas toujours facile à comprendre … jusqu’à ce que « la pièce tombe ». A ce moment c’est gagné.

Les deux documents au format jpg (#1 et #2) ou pdf (#1 et #2) sont juste deux petits schémas que je donne à mes élèves en espérant que cela active le déclic. Ils n’ont rien d’original. Mais si vous les trouvez utiles n’hésitez pas à les incorporer à vos cours.

et quelques liens …


Si un lien s’avère brisé, n’hésitez pas à me le signaler. Merci.

convert this post to pdf.
Tags: , , , ,

2 nombreuses réponses

2 Responses to “[ressources] La mole …”

  1. annie T.on 06 Avr 2008 at 4:10

    Fait on encore cette détermination approximative de la constante d’Avogadro qui consistait à mesurer la surface d’une tache formée par une goutte d’une solution d’huile ( le solvant s’évaporant) sur la surface d’un cristallisoir. la tache est matérialisée par de la poudre de lycopode ( qu’on doit pouvoir remplacer par de la poudre de riz qui fait paraitre ( peut être ) plus jeunes les femmes ) ?
    J’avoue avoir un peu oublié le protocole exact mais c’était une démarche interessante.

  2. adminon 09 Avr 2008 at 12:22

    Bonjour,

    c’est une expérience « amusante » dérivée de l’expérience de Franklin http://jcbmac.chem.brown.edu/baird/Chem22I/Avogadro/avagadro.html

    Je l’utilise pour déterminer/évaluer la « taille » d’une molécule et constater qu’on se situe à l’échelle du nanomètre.

    Théo

Trackback URI | Comments RSS

Laissez une réponse