Mai 22 2008

[labo] Dosage de l’aspirine (titrage volumétrique)

Publié par le 4:58 dans acide-base,expériences

print.gifSur le site de la Bibliothèque InterUniversitaire de médecine BIUM vous pouvez consulter des ouvrages anciens numérisés. Pour certains il est conseillé de causer l’ancien français ou même le latin, pour d’autres le français actuel suffit. C’est le cas d’une brochure sur l’aspirine publiée en 1900 par les laboratoires Bayer … intéressant de faire découvrir aux élèves ce que l’on disait il y a plus d’un siècle de cette « glorieuse » molécule (moi-même j’ai découvert qu’à cette époque les propriétés au niveau cardiaque de l’acide acétylsalicylique étaient déjà connues).

J’en profite donc pour vous proposer le dosage de l’acide acétylsalicylique dans un comprimé d’aspirine. « Le commerçant nous dit-il la vérité ? » est un challenge qu’apprécient encore mes élèves (« et si c’est faux, on pourra intenter un procès ? » :roll: ) … (si c’était encore de mon âge, j’ajouterais lol ou mdr 😳 ).

Revenons aux choses sérieuses. L’aspirine se présente sous diverses formes galéniques. Celle que j’ai retenu est l’aspirine « simple » 500mg … juste de l’acide acétylsalicylique et un excipient inerte (Excipients : amidon de maïs, cellulose poudre). L’aspirine effervescente contient d’autres composés (Excipients : bicarbonate de sodium, acide citrique, citrate monosodique anhydre, sodium carbonate anhydre, aspartam, povidone, orange arôme, sodium : 16,9 mmol ou. ) aux propriétés acide-base qui risqueraient de perturber notre titrage.

L’acide acétylsalicylique n’est guère polaire et sa solubilité dans l’eau est limitée (< 1 g/L). On utilisera pour ce titrage le méthanol comme solvant. Le titrant sera une solution d'hydroxyde de sodium et l'indicateur la phénolphtaléine. Pour en savoir plus et découvrir les détails de la manip téléchargez la fiche labo.

Je reproduis ci-dessous deux pages de la brochure Bayer (merci au responsable du site de la BIUM pour son aimable autorisation et je vous incite vivement à visiter cette bibliothèque numérique)

aspirine-bayer-p1-s.jpg aspirine-bayer-p2-s.jpg



Les détails de la manip : téléchargez la fiche labo.



Attention, une manipulation de laboratoire ne peut se faire qu’en connaissance complète des risques encourus et des précautions à prendre.
. Hydroxyde de sodium corrosif

convert this post to pdf.
Tags: , , , , , , , , ,

4 nombreuses réponses

4 Responses to “[labo] Dosage de l’aspirine (titrage volumétrique)”

  1. annie T.on 23 Mai 2008 at 9:57

    Si on veut parler de la fonction ester qui est saponifiable on peut faire un autre dosage ( qui donne de bons résultats) de l’aspirine dont le principe est le suivant :
    – on chauffe à reflux en une masse connue d’aspirine avec un excès de soude 1 mol/L (donc assez concentrée) dans un solvant eau + alcool pendant 1/2 H environ . On a alors à la fois neutralisation de la fonction acide et saponification de l’ester
    – on dose l’excès de soude par un acide fort en présence de phtaléine ( indicateur dont le virage marque la fin de la disparition des hydroxydes sans que l’on ait touché aux carboxylates )

    On peut avec ce principe doser des esters …

  2. adminon 23 Mai 2008 at 12:21

    Merci pour le complément d’information.

    Et j’ajoute un petit « méfiance » si vous chauffez comme moi le mélange avec un bec bunsen (je ne dispose pas de manteaux chauffants électriques), gare aux vapeurs de méthanol qui peuvent « s’échapper » et transformer votre beau montage en torchère 😯 du plus bel effet … (je parle d’expérience 😉 )

    Theo

  3. […] un billet précédent nous avons dosé l’acide acétylsalicylique dans un cachet d’aspirine 500 mg. La […]

  4. mezaznaon 22 Avr 2009 at 12:16

    types de dosage de l’asperine

Trackback URI | Comments RSS

Laissez une réponse