Nov 09 2007

Le bec machin, la boîte de truc, la loi de chose … éponyme avez-vous dit ?

Publié par le 12:19 dans blig,blog, humeurs

bec-bien-zen-11-07.jpgEn me posant la question sur le pourquoi du bec nommé bunsen, de la boîte nommée petri ou de plein d’autres situations similaires en sciences j’ai débouché (vous savez comment sont les recherches sur le net. On sait d’où on part… quant à l’arrivée ?) sur le terme éponyme. Et c’est ainsi que j’ai appris que Bunsen, ou Petri en donnant leur nom à des objets en étaient devenus des éponymes (à lire un article intéressant sur wikipedia :   chez nous l’éponyme c’est bunsen alors que chez les anglais l’éponyme c’est le bec … subtilités de la langue).

C’est ainsi aussi que j’ai (re)découvert  combien la postérité peut être parfois injuste. Imaginez ce grand Monsieur Robert Bunsen  ayant besoin d’un brûleur à haute température, sans fumée, à flamme stable, pas celui  de Faraday qui était disponible à l’époque,  alors son technicien, Peter Desaga (ou Desdega … même pour le nom un doute subsiste), se lance sur le challenge et « invente » un bec avec ses deux trous et sa virole à la base permettant un mélange air-gas avant la combustion. Quelle trouvaille ! Il venait d’inventer le bec … bunsen. Merci, patron.

Petri a eu, lui, plus de chance. Il était le technicien de Koch qui avait besoin d’un dispositif pratique pour réaliser des milieux de culture.

Et le pauvre Newland … qui se souvient de lui alors que Mendeleev et son tableau fait partie de ce qui reste quand on a tout oublié de la chimie ?

A lire … In the Shadows of Giants: Boyle’s Law?, Bunsen’s Burner?, Petri’s Dish, and the Politics of Scientific Renown.

Document pdf sur les modèles actuels de becs (bunsen, tirill, meker, …) 

 

Les liens cités étaient accessibles en novembre 2007. Pourriez-vous me signaler les liens morts.

convert this post to pdf.
Tags: , ,

Pas de réponse actuellement

Trackback URI | Comments RSS

Laissez une réponse